“C’est étrange, je ne me suis jamais imaginé de famille en dehors de ma mère. Je n’ai jamais pensé que je pouvais avoir quelque part des oncles, des tantes, des grands-parents. Pour moi, il n’y avait qu’elle. L’intuition était bonne : Lila K, née de père inconnu et d’une mère enfant trouvée. Mon arbre généalogique ne ressemble pas à grand-chose, il faut bien le reconnaître. Deux rameaux coupés court. Le destin a eu la main lourde, côté sécateur.”
Lu et apprécié par Anne T., après avoir été programmée et formatée, l’héroïne, supérieurement intelligente, va tout faire pour comprendre sa propre histoire et retrouver sa mère.
Roman sur la perte de liberté qui dépeint un monde où les livres sont interdits et où s’impose la pensée unique.
Anne a particulièrement aimé ce roman pour son intrigue particulièrement bien menée.