“Etre riche, c’est voir tout ce qui est laid puisqu’on a l’arrogance de penser qu’on peut changer les choses. Qu’il suffit de payer pour ça. Mais je ne suis pas riche. Je possède juste un chèque de dix-huit millions cinq cent quarante-sept mille trois cent un euros et vingt-huit centimes, plié en huit, caché au fond d’une chaussure. Je possède juste la tentation. Une autre vie possible. Une nouvelle maison. Une nouvelle télévision. Plein de choses nouvelles. Mais rien de différent.”
La liste de mes envies ou comme dirait Frédérique N. “comment gagner au loto peut détruire notre vie”.
Frédérique a aimé ce roman drôle et agréable à lire et ce, même si l’héroïne découvre à ses dépens que l’argent gagné a révélé la part d’ombre très sombre qui sommeillait en son mari.