«Elle était étonnée d’apprendre que le départ de Hugh allait coûter beaucoup à la banque. L’idée ne lui était pas venue qu’en donnant de l’avancement à Edward et en sapant la position de Hugh elle aussi perdait de l’argent. À un moment, elle se demanda si elle ne risquait pas de mettre en péril l’établissement sur lequel elle fondait tous ses espoirs et tous ses projets. Mais c’était ridicule. La banque Pilaster était extrêmement riche : rien de ce qu’elle pourrait faire ne la menacerait jamais.»
Ce thriller, dans un Londres victorien, nous est présenté par Anne L. Des élèves du collège de Windfiel sont témoins d’un accident au cours duquel un des leurs trouve la mort. Mais cette noyade est-elle vraiment accidentelle? Dans cette société où les affaires de pouvoir et d’argent, de débauche et de famille, se mêlent inextricablement derrière une façade de respectabilité et où les crimes restent souvent impunis, l’auteur fait intervenir des personnages aussi intéressants les uns que les autres.