« Dans notre société, Marcus, les hommes que l’on admire le plus sont ceux qui bâtissent des ponts, des gratte-ciel et des empires. Mais en réalité, les plus fiers et les plus admirables sont ceux qui arrivent à bâtir l’amour. Car il n’est pas de plus grande et de plus difficile entreprise. »
Irène K. a sorti son joker pour nous présenter ce roman dont l’écriture laisse à désirer. Elle a cependant été prise par l’histoire, habilement menée de ce jeune écrivain en panne d’inspiration qui apprend que son ami et ancien professeur d’université est accusé du meurtre d’une jeune fille de 15 ans. Il décide alors de se rendre auprès de son ami, convaincu de son innocence, il cherche à remonter le fil de l’histoire.