« Quatre mois en cale sèche n’avaient pas suffi à lui ôter une certaine candeur, propre à son monde aquatique: la distanciation appliquée, un peu absente, qu’observent certains marins à l’égard des gens qui ont l’habitude de sentir le plancher des vaches bien solide sous leurs pieds. »
Coy le marin, interdit de mer, erre sans but sur les quais de Barcelone jusqu’au jour où il tombe sous le charme de la dangereuse Tanger Soto, historienne salariée du musée naval de Madrid et qui veut percer le mystère du Dei Gloria, brigantin qui a fait naufrage en 1767 près du port de Carthagène.
Florence T. nous fait découvrir ce qui est sans doute le meilleur roman de ce grand écrivain espagnol, elle a particulièrement été sensible à l’univers nautique, cette histoire de mer et d’aventures sur fond d’énigme.
Alors ouvrons nos grands nos yeux et embarquons avec Coy à la recherche du Dei Gloria…