“Vous avez dit le mot tout à l’heure : il s’agit pour lui d’un “sacrifice”, mais, selon moi, d’un sacrifice symbolique. Cette race de tueurs, qui n’agissent pas pour des motifs de délinquance classiques, ont quasiment toujours été marqués par une extrême souffrance précoce. C’est pourquoi, si l’on veut comprendre quelque chose à leur motivation, il faut relier leurs actes criminels présents à leurs souffrance identitaires passées…”
Corinne C. nous a présenté dans le cadre de notre cycle polar, le murmure de l’ogre. Nice dans les années 20, des crimes de plus en plus affreux sont découverts aux quatre coins de la ville, Louis Forestier, commissaire des brigades mobiles se fait assister pour enquêter de Frédéric Berthellon, spécialiste des pathologies mentales de l’hôpital parisien Sainte Anne.
Pour Corinne, l’intérêt de ce polar, tient, entre autre, à la période historique au cours de laquelle il se déroule, les années 20, l’après-guerre, époque de la création des brigades du Tigre. L’auteur y dépeint l’univers de l’immigration italienne à Nice.
Agrégé de lettres et originaire de cette région, le frêre de… ( bien plus talentueux d’ailleurs ) nous offre un polar qui sort des sentiers battus!