« Je l’imaginais telle qu’elle serait devenue : les plis de sourires que je n’aurais pas vus, son ventre adouci par des enfants qui ne seraient pas les miens, toute sa vie que j’aurais manquée inscrite en braille sur son corps exploré par mes mains. Je l’entendais me donner des réponses auxquelles je n’aurais jamais pensé, celles qui expliqueraient tout, qui remettraient en place les pièces manquantes du puzzle. Bref, je nous inventais une seconde chance. »
Agréablement surprise par ce roman, Brigitte C. dans le cadre de notre réunion autour du polar nous le présente.
A 19 ans, la vie de Frank Mackey bascula alors qu’il attendait en vain Rosie Daly avec laquelle il devait partir vivre d’amour et de musique à Londres.
22 ans plus tard alors qu’il est resté à Dublin, coupé de son passé et devenu inspecteur spécialisé dans les missions d’infiltration, il reçoit un appel de sa soeur, affolée: la valise de Rosie a été retrouvée…
Au delà d’une intrigue par ailleurs pleine de rebondissements et bien menée, Brigitte y a vu une réflexion intéressante sur l’accès aux origines familiales. Un parent peut-il empêcher son enfant de connaître ses grands-parents?