« Ce mot simplement pour te signifier que je t’aime. Signé: tu sais qui. »
Troublant, n’est ce pas? Et encore plus lorsque le facétieux Eric-Emmanuel Schmitt imagine que cette lettre anonyme puisse avoir plusieurs destinataires.
Se croisent alors les habitants toutes classes sociales confondues de cette place d’Arezzo, personnages aussi haut en couleur que les perroquets qui en ont fait sa renommée.
Eric-Emmanuel Schmitt par une écriture toujours aussi riche et métaphorique nous offre un roman sur l’amour naissant, inavoué ou déclinant, la sensualité omnipresente ou la sexualité débridée. Il se pourrait même que l’on y reconnaisse un personnage à l’actualité aussi chaude que ses frasques.
Drôle, profond et léger pourtant.