« Oriana Fallaci a un regard toscan pénétrant, qu’elle a bien fait de fixer pendant quelque temps sur notre caravansérail « , écrira Orson Welles. Une telle pugnacité est pourtant rare et cette journaliste, romancière italienne du 20ème siècle a su mettre à nu les personnalités les plus fortes des acteurs d’Hollywood aux « grands » de ce monde, princes, présidents, émirs, dictateurs ou rois.

Trop rare femme journaliste, Oriana Fallaci aurait certainement avec colère réfuté l’appellation féministe et pourtant quelle femme! Cristina de Stefano nous livre une biographie sans fard de cette personnalité hors du commun qui a traversé le 20ème siècle puis est rentrée dans le 21ème par sa plume acerbe, précise, juste et avant gardiste. N’a -t-elle lors de ses premiers voyages au royaume d’Islam dans les années 60 au Pakistan eu son premier choc à la vue d’un cortège matrimonial  » des femmes qui vivent derrière le brouillard épais d’un voile, ou plutôt d’un drap qui les couvre de la tête aux pieds comme un suaire ». Puis dans les années 70, elle interviewra &le Shah, puis Khomeni devant lequel elle arrachera de rage le tchador imposé avant de reprendre le lendemain son interview devant ce fanatique, puis Khadafi, à la lecture de son petit livre vert elle s’écriera  » cette interview fut vraiment effayante, Khadafi est cliniquement atteint, c’est un malade mental, un fou idiot. Si j’avais été courageuse comme Alekos, j’aurai tué Khadafi en allant l’interviewer. »

Cristina de Stefano a su avec intelligence et modestie nous relater sa vie passionnante et passionnée. De sa naissance dans une famille modeste et antifasciste, à ses premiers pas dans la résistance sous Mussolini, puis par ses rencontres, sa détermination ses premiers articles dans la rubrique prince et princesse avant petit à petit de se faire accepter, reconnaître. De ses rencontres amoureuses, nous découvrirons alors une femme au destin à la Callas, de ses rencontres professionnelles, une femme engagée à la soif d’apprendre. Une femme libre,certes, une femme heureuse? Mais sans aucun doute une femme extraordinaire.

Pour nos filles, nos mères, nos hommes …
A découvrir également au cinéma puisque la biographie a été adaptée par Marco Turco en 2015