Visage retrouvé de Wadji Mouawad. Après avoir découvert ce formidable auteur d’origine libanaise via sa pièce Incendies, j’ai dévoré son premier roman. La fuite, la mort, la famille, les déchirures sont très présentes et incroyablement décrites. Wahab, le personnage principal nous décrit le Liban de son enfance, puis la peur vécue le jour de ses 14 ans lorsque sa mère lui remet la clé de l’appartement, la fugue et la découverte du monde, de sa beauté, la richesse des rencontres. Une grande maîtrise de l’écriture, nombre de métaphores, de symboles, de mythes pour une lecture qui se doit d’être tout aussi attentive. À lire mais surtout à relire…